Partagez :

Les consommateurs ne devraient pas inhaler de poudre de talc ni utiliser ce produit sur les organes génitaux féminins, car il pourrait causer des lésions pulmonaires ou un cancer de l'ovaire.

L’ébauche d’évaluation préalable du talc de Santé Canada et d’Environnement et Changement climatique Canada indique que :

  • l’inhalation de poudre de talc libre peut causer des effets pulmonaires,  tels que la toux, des troubles respiratoires, la diminution de la fonction pulmonaire et la fibrose; et
  • l’exposition de la région périnéale à certains produits contenant du talc est une cause possible du cancer de l’ovaire.
  • L’ébauche d’évaluation préalable a été publiée sur le site de Santé Canada le  5 décembre 2018.

Cette ébauche d’évaluation porte sur l’innocuité du talc dans les produits de soins personnels comme les cosmétiques, les produits de santé naturels et les médicaments en vente libre (p. ex., poudre pour bébé, poudre pour le corps, poudre pour le visage et poudre pour les pieds; crèmes pour les irritations et l’érythème fessier; antisudorifiques et déodorants génitaux; lingettes pour le corps et bombes effervescentes pour le bain). L’ébauche  d’évaluation préalable n’a pas identifié de risques pour la santé humaine liés à l’exposition au talc par voie orale (p. ex., l’exposition orale à des comprimés), par voies cutanées autres que périnéales, ou par inhalation de produits de talc sous forme de poudre pressée.

  • Il est recommandé :
  • d’éviter d’inhaler les poudres libres de talc;
  • d’éviter d’exposer les organes génitaux féminins aux produits contenant du talc;
  • de tenir la poudre pour bébé loin du visage des enfants afin d’éviter l’inhalation;
  • de vérifier les étiquettes des produits pour savoir s’ils contiennent du talc et choisir des solutions de rechange sans talc si l’utilisation de celui-ci les préoccupe.

Problème

L’ébauche de rapport d’évaluation préalable, effectuée conjointement par Santé Canada et Environnement et Changement climatique Canada, propose que l’inhalation de poudres libres de talc et l’exposition des organes génitaux féminins à certains produits contenant du talc puissent être nocives pour la santé humaine.

talc

talc

Produits visés

Les cosmétiques, produits de santé naturels et médicaments en vente libre contenant du talc se présentant sous forme de poudres libres (poudre pour le visage, poudre pour le corps, poudre pour bébé et poudre pour les pieds) et produits utilisés dans la région périnéale (poudre pour le corps, poudre pour bébé, crèmes pour les irritations et l’érythème fessier, antisudorifiques et déodorants génitaux, lingettes pour le corps et bombes effervescentes pour le bain).

Contexte

Le talc est un minéral naturellement présent dans l’environnement qui est utilisé comme ingrédient dans une grande variété de produits, dont les cosmétiques, les produits de santé naturels et les médicaments en vente libre. Santé Canada et Environnement et Changement climatique Canada ont mené conjointement une ébauche d’évaluation scientifique préalable du talc, dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques, portant sur certains cosmétiques, produits de santé naturels et médicaments en vente libre.

À la lumière de cette ébauche d’évaluation, les observations scientifiques actuelles montrent que l’exposition par inhalation aux produits sous forme de poudres libres contenant du talc, comme la poudre pour bébé ou les poudres pour le corps, le visage et les pieds, peut causer des effets pulmonaires non cancérogènes, comme la toux, des difficultés respiratoires et une diminution de la fonction pulmonaire.

Lorsqu’elles sont inhalées, les particules de talc peuvent être difficiles à éliminer, s’accumuler avec les expositions et peuvent potentiellement entraîner une fibrose. Les produits contenant du talc qui ne produisent pas de nuage de poussière, comme les poudres pressées, ne sont pas préoccupants du point de vue des effets pulmonaires. L’ébauche d’évaluation montre également que le talc est une cause possible du cancer de l’ovaire lorsque la région génitale de la femme y est exposée. La Société canadienne du cancer indique que l’utilisation du talc sur les parties génitales est un facteur de risque possible du cancer de l’ovaire. Plusieurs méta-analyses publiées ont rapporté de façon constante une association positive modeste entre le cancer de l’ovaire et l’exposition périnéale au talc. L’ébauche d’évaluation préalable n’a mis en évidence pour le talc aucun effet critique sur la santé pour une exposition par voie orale, par exemple pour du talc dans des médicaments, ou par des voies d’exposition cutanées (autres que périnéales).

Personnes touchées

Le talc est un minéral naturellement présent dans l’environnement qui est utilisé comme ingrédient dans une grande variété de produits.
Le gouvernement du Canada a effectué une ébauche d’évaluation préalable des risques pour la santé du talc. Cette ébauche d’évaluation porte principalement sur l’innocuité du talc dans les produits de soins personnels comme les cosmétiques, les produits de santé naturels et les médicaments en vente libre. L’ébauche d’évaluation propose que :

  • l’inhalation de poudre libre de talc puisse être nocive pour les poumons et que;
  • l’utilisation de produits contenant du talc dans la région des organes génitaux féminins est une cause possible du cancer de l’ovaire.

L’évaluation ne montre pas qu’il y a des risques pour la santé à ingérer du talc (p. ex., des médicaments sur ordonnance) ou à le mettre en contact avec la peau (à l’exception de la région des organes génitaux féminins). Les Canadiens préoccupés par leur exposition au talc peuvent consulter la liste des ingrédients sur l’étiquette de leurs produits et éviter d’utiliser des poudres libres de talc pouvant être inhalées, ainsi que des produits contenant du talc dans la région des organes génitaux féminins. Si les parents ou tuteurs sont préoccupés par l’utilisation actuelle ou passée de produits contenant du talc sur leurs enfants, ils devraient consulter un professionnel de la santé. Les patients utilisant des produits contenant du talc devraient informer leur professionnel de la santé s’ils éprouvent des effets indésirables. Il est recommandé :

  • d’éviter d’inhaler les poudres libres de talc;
  • d’éviter d’utiliser du talc dans la région des organes génitaux féminins;
  • de tenir la poudre pour bébé loin du visage des enfants afin d’éviter l’inhalation;
  • de vérifier les étiquettes des produits pour savoir s’ils contiennent du talc et choisir des solutions de rechange sans talc si l’utilisation de celui-ci les préoccupe.

Il est également rappelé que les produits pour l’érythème fessier ne devraient pas être utilisés sur une peau présentant des lésions.

Le talc est une espèce minérale composée de silicate de magnésium doublement hydroxylé de formule Mg₃Si₄O₁₀(OH)₂, pouvant contenir des traces de nickel, de fer, d'aluminium, de calcium, de sodium et d'autres silicates magnésiens comme l'amiante. Wikipédia

source

Partagez :
close

Partagez

id et, tempus commodo ultricies tristique id ipsum massa commodo lectus
Cancers Cancérisation Cancer, fibrose, les risques du Talc en poudre