Processeur Quantique : Google devrait fabriquer un processeur quantique

L'équipe Quantum Artificial Intelligence de Google a annoncé lancer une initiative pour concevoir et fabriquer de nouveaux processeurs quantiques basés sur des supraconducteurs. Google travaillera en collaboration avec le chercheur John Martinis et son équipe à l'université de Santa Barbara. John Martinis est un pionner dans ce domaine, et il vient d'être récompensé par le Prix London pour ses travaux.

Par ailleurs Google continuera de travailler avec les scientifiques du projet D-Wave pour expérimenter avec "Vesuvius", la machine de la NASA qui sera bientôt upgradée avec un processeur à 1000 qubits, nom de code Washington. Un circuit quantique à supraconducteur avec 5 qubits Xmon placés dans un tableau linéaire.

Google va réaliser un saut quantique en matière d’ordinateurs quantiques.

Associé jusqu’à présent avec la NASA et l’USRA au sein du Quantum Artificial Intelligence Lab, le géant américain partageait son accès à un ordinateur quantique.

La firme de Mountain View a décidé de ne plus partager et va donc concevoir et construire un nouvel ordinateur grâce au professeur John Martinis, de l’université de Californie Santa Barbara, et à ses équipes. Le chercheur, qui restera lié à l’université pionnière dans le domaine, dirigera l’équipe Quantum Artificial Intelligence au sein de Google. Elle sera chargée de développer de nouveaux processeurs quantiques reposant sur des supraconducteurs de haute qualité

processeur-quantique-supracondtucteur (2)

processeur-quantique-supracondtucteur (2)

.

« Avec un groupe intégré chargé du matériel, l’équipe de Quantum IA sera maintenant capable d’implémenter et de tester de nouveaux designs pour l’optimisation quantique. Elle pourra également concevoir les processeurs en prenant en compte les derniers progrès théoriques, ainsi que ce que nous avons appris du D-Wave », un ordinateur quantique sur lequel Google a misé avant même de savoir s’il servirait à quelque chose ou fonctionnerait même.

Depuis quelque temps, Google accélère ses investissements dans le domaine de l’intelligence artificielle. Un secteur qui se trouve au cœur de nombreux projets, qu’il s’agisse de la recherche Web traditionnelle pour laquelle Larry Page estime qu’il y a encore beaucoup à faire ou de soutenir des moon shots, comme les Google Cars ou les robots. Ce nouvel effort fait également écho au rachat en janvier dernier de la société DeepMind, spécialisée dans l’intelligence artificielle.

Aucune somme sur l’investissement concédé pour cette opération n’est pour l’instant communiquée.

 Sources :  http://web.physics.ucsb.edu et http://www.01net.com/

Pin It on Pinterest

sed libero Curabitur dolor. mi, id quis, dapibus velit, commodo amet, Phasellus
Futurologie-Innovation, Physique Quantique, Sciences Google devrait fabriquer un processeur quantique