Pour remplacer les lunettes, bientôt des gouttes oculaires ?

Pour remplacer les lunettes, bientôt des gouttes oculaires ?

Pour remplacer les lunettes, prochainement des gouttes ?

Des chercheurs ophtalmologistes israéliens ont créé des gouttes oculaires révolutionnaires qui pourraient améliorer la vue des personnes myopes ou hypermétropes. Pour le moment, les essais cliniques n’ont été réalisés que sur des cochons.

Une équipe d’ophtalmologistes du Centre médical Shaare Zedek et de l’Institut de nanotechnologie et de matériaux avancés de l’université Bar-Ilan, en Israël, a développé des gouttes oculaires pour réparer les cornées et améliorer la vision à court et à long terme. Des nanoparticules appelées « nanodrops » ont amélioré avec succès les cornées de cochons.

 Selon le Dr David Smadja, chef de l’équipe de recherche, les « nanodrops » pourraient révolutionner les traitements ophtalmologiques et optométriques des patients souffrant de myopie, d’hypermétropie et d’autres complications de la vue.

Remplacer les lentilles

L’expérience a été menée sur des cochons. Pendant deux ans, les chercheurs ont analysé les erreurs de réfraction des yeux des cobayes avant et après l’instillation de nanoparticules (il s’agit d’une méthode thérapeutique consistant à introduire goutte à goutte une solution médicamenteuse dans un conduit naturel (oreille, nez, urètre, trachée) pour laver, désinfecter et traiter ce conduit, N.D.L.R.). Les résultats ont montré une amélioration significative de la correction de la vue à la fois concernant la myopie et l’hypermétropie.

« Ces nanodrops utilisent la nanotechnologie pour améliorer la vision », a précisé le Dr David Smadja, lors d’une conférence, mercredi 21 février, à l’Auditorium Steinberg à Jérusalem. Elles pourront également remplacer les lentilles multifocales, ce qui permettrait aux gens de se concentrer sur des objets à différentes distances.

Œil

(Photo : Pixabay)

La nanotechnologie est l’étude, la fabrication et la manipulation de structures, de dispositifs à l’échelle de moins de 40 nanomètres. Bien qu’il déclare cette découverte révolutionnaire, le Dr David Smadja n’a pas précisé à quelle fréquence les gouttes ophtalmiques doivent être appliquées pour réparer les cornées d’une personne.

Des essais cliniques sur des humains doivent être effectués plus tard dans l’année. Ils devront avant tout déterminer si la solution est toxique ou non pour l’homme.

D’autres recherches

Ce n’est pas la première fois que la nanotechnologie est étudiée dans l’utilisation de gouttes oculaires. Des recherches importantes ont déjà été réalisées pour traiter les maladies ophtalmiques.

Les chercheurs de l’Institut d’ophtalmologie UCL, à Londres, ont développé des gouttes oculaires à l’aide de nanoparticules, qui permettent de lutter contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Ces gouttes ont prouvé leur efficacité chez les patients. Et elles apparaissent plus confortables que l’injection de médicaments dans les yeux.

Merci à Lucy Embark

commodo id nunc Praesent dapibus Curabitur
Futurologie-Innovation, Ophtalmologie Pour remplacer les lunettes, bientôt des gouttes oculaires ?